Agenda

 Le Living reprend ses activités!

Nous allons enfin pouvoir renouer avec la musique et nos spectacles, dans l’ambiance conviviale de notre living et nous serons ravis de vous accueillir , toujours avec le respect des règles sanitaires!
Le Living gère la diffusion de la programmation via sa mailing liste. Toutefois, les artistes sont encouragés à diffuser leur programme via leurs propres réseaux pour élargir le public.
La recette revient intégralement aux artistes ( 15 euros ad/ 10 euros Etud./ 8 euros enfants) .  Les musiciens et artistes ont souffert des conséquences du Covid19. L’annulation de tous les spectacles culturels et des événements durant de si longs mois, ont plongé de nombreux artistes dans une grande précarité.  Soyons solidaires!  Encourageons les ! Nous vous proposons une participation libre à partir de 15 euros.
Merci pour eux!

Claire et André Thibaut

                                                                         _______________________________________________

 

Vendredi 15 et samedi 16 octobre 20H00

Concert privé « Barbara »  (COMPLET !)

“Tout au long de sa vie Barbara a chanté l’Amour, ses Amours, tour à tour tendres, passionnelles, orageuses…
Caroline Montier a choisi d’interpréter la jeune Barbara, la chanteuse-pianiste des débuts à l’Ecluse, et fait revivre avec une ressemblance naturelle parfois troublante des chansons peu connues de la chanteuse de Minuit.”

Samedi 13 novembre 20H00

Concert Myriam Ayari (récital piano)

Myriam Ayari – Pianiste
Formée à l’excellence dans le domaine classique mais également à la musique jazz et improvisée, la
pianiste belge Myriam Ayari tire sa singularité de cette dualité assumée. Cette polyvalence l’amène
aujourd’hui à repousser les frontières de son univers musical.
Si le piano est au cœur des créations de Myriam Ayari, ses compositions fluctuent au gré de ses
humeurs et d’expressions musicales affranchies des convenances. C’est que l’artiste a grandi à
l’écart des conventions, dans une famille où personne ne pratiquait la musique mais chacun se
plaisait à l’écouter. Loin des réflexes académiques, la musicienne se frotte ainsi à l’éclectisme de la
discothèque familiale. Du jazz de Louis Armstrong à la chanson française, du rock aux conceptions
impressionnistes de Maurice Ravel, son imaginaire se construit au-delà des styles et des clichés.
Fascinée dès le plus jeune âge par toutes les musiques, Myriam Ayari s’invente un monde à part sur
un petit clavier électronique. Elle improvise, s’essaie au jazz et au blues. Cette approche spontanée
constitue, aujourd’hui encore, son meilleur atout. Depuis ces premiers pas, candides et totalement
improvisés, la musicienne a pourtant parcouru du chemin.
De ses débuts au violon à l’Académie, de sa découverte du piano à sa rencontre avec la grande
pianiste et pédagogue Janine Kinet (Finaliste du Concours Reine Elisabeth en 1952), Myriam Ayari
envisage la possibilité d’une carrière professionnelle. Étudiante au Conservatoire Royal de
Bruxelles, elle se perfectionne durant cinq ans aux côtés de la pianiste belge Dominique Cornil.
Récompensée par une bourse gouvernementale à l’issue de son cursus, Myriam Ayari s’envole pour
l’Italie. À Florence, elle enrichit son répertoire en compagnie de la maestra Valentina Berman,
épouse du regretté Lazar Berman. De retour à Bruxelles, elle entame plusieurs cycles d’études
supérieures, ajoutant au passage un Master en accompagnement et un diplôme de pédagogie dans
ses bagages. Parallèlement à ses débuts sur scène et ses premiers pas dans l’enseignement, la
musicienne étudie également le jazz dans la classe d’Eric Legnini et Vincent Bruyninckx.
Artiste confirmée, pianiste tout-terrain, Myriam Ayari mène à présent une carrière multi-facette,
riche de nombreuses collaborations. Tour à tour accompagnatrice, pédagogue, arrangeur musical
aux éditions Brel, membre de différents ensembles – MNM Trio (6mains, 1piano) et Duo SchangAy
(en compagnie de la violoniste Ingrid Schang) – ou pianiste du spectacle « Red Haired Men »,
création du danseur Alexander Vantournhout (Cie Not Standing). Tous ces projets ont conduit
Myriam Ayari à se produire sur les plus grandes scènes du Royaume, mais aussi à l’étranger.
Allemagne, France, Italie, Lituanie, Thaïlande, Gabon, Arabie Saoudite, République du Congo
comptent, notamment, parmi les grandes étapes d’un voyage qui, selon toute vraisemblance, ne fait
que commencer.
« Myriam Ayari n’est pas juste une pianiste comme les autres. Son goût immodéré pour toutes les
expériences musicales font d’elle une musicienne passionnante. » – Laurent Graulus – Musiq3
« Myriam est une pianiste née et possède des moyens pianistiques et intellectuels remarquables! » –
Eugène Galand – pianiste

Au programme:

L.Janacek : Dans les brumesL.v.

Beethoven : Sonate n°23 op. 57 en Fa mineur « Appassionata » 

Réservation clicker ici

Vendredi 26 novembre 20H00

Spectacle musical Sophie de Tillesse

De et par Diana Gonnissen soprano symphonique et Sophie de Tillesse mezzo zygomatique
Vraie fausse conférence chantante et joyeuse sur l’amour.
Avec la complicité de Purcell, Haendel, Offenbach, Vian, Satie, les fleurs, les papillons, l’amour.
(Ah ! l’Amour…)
♥♥♥
Diana et Sophie,
cantatrices de formation classique, campent deux conférencières étonnantes et franchement déjantées.
Apparemment bien peu rigoureuses… Pourtant tout ce qu’elles affirment est vrai !
Et puis elles chantent avec tant de bonheur qu’on ne peut s’empêcher d’en rire et d’en vouloir encore!
♥♥♥
Théâtre musical tous publics. Déjà plus de 80 représentations !
♥♥♥

Trailer: ici

Réservation clicker ici

Dimanche 28 novembre 17h30

Récital piano avec Adrien Gouvernel.

Au programme:

Scherzo N°1 Op.20

                           F. Chopin

Andante lagrimoso – extrait des harmonies poétiques et religieuses

                           F. Liszt

Andante moderato – intermezzo n°1 Op117

                           J. Brahms

Sonate en ré mineur, K.213/L.108

Sonate en sol majeur, K.201/L.129

Sonate en ré mineur, K.9/L.413

                           D. Scarlatti

« Jeux d’eau à la Villa d’Este » – Troisième année de Pèlerinage

                           F. Liszt

RÉSERVATION CLICKER ICI

Samedi 4 décembre 20H00

Concert le Duo Emaho (piano et harpe)

Duo Emaho

Depuis des années, les sons de nos instruments – le piano et la harpe – s’entremêlent tous les mercredis dans l’académie où nous enseignons. Nous n’avions qu’un couloir à traverser pour former un duo… Ce fut chose faite en 2016. Ainsi naquit le Duo Emaho (merveille en tibétain). Notre projet artistique Opéra émoi trouve ses racines dans l’histoire des salons de l’Europe des 18ème et 19ème siècle où l’on pratiquait musique souvent méconnue aujourd’hui et que nous avons choisi de faire revivre. Nos incessantes recherches dans les bibliothèques de Belgique et d’ailleurs nous ont permises de mettre au jour des pépites, des œuvres rares ou oubliées, puis de les faire partager lors de nombreux concerts. Mais ces trésors musicaux, dont certains n’ont jamais été enregistrés, nous désirions également en laisser une trace durable. Du bel canto à l’improvisation jazz, de la musique intime de cour française à l’exubérance andalouse, nous vous invitons à un voyage musical en-chantant à travers trois siècles de musique. Primor Sluchin et Maud Renier

Programme : Jean-Baptiste Cardon (1760-1803)   – Une Ariette d’opéra comique arrangée en duo « Comme un éclair »Félix Godefroid (1818-1897) – Duo sur des airs célèbres de VerdiGiovanni Caramiello (1838-1938) – Le Barbier de Séville de RossiniGiovanni Caramiello (1838-1938) – Duo pour harpe et pianoforte sur Casta Diva de BelliniGiovanni Caramiello (1838-1938) – Divertissement varié sur La Traviata de Giuseppe VerdiWolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) – Ouverture de La Flûte enchantée arrangée pour harpe et pianoforteJohn Thomas (1826-1913) – Fantaisie dur des airs de Carmen et BizetGeorges Gershwin (1888-1937) – Suite sur Porgy and Bess

RÉSERVATION CLICKER ICI

Vendredi 18 mars 20h00

https://www.youtube.com/watch?v=u8UuVAB6JdM

Concert Violon et Piano Jean Samuel Bez (violon) et Jean-Luc Therrien (Piano)

Présentation :
Fruit d’une rencontre musicale en juillet 2016 au domaine d’Orford au Canada, ce
duo est composé du violoniste français Jean-Samuel Bez et du pianiste québécois Jean-Luc
Therrien. Moins d’un an après leur formation, ils reçoivent en avril 2017 la plus haute
récompense (First Absolute Prize) au Concours International Luigi Zanuccolli (Italie). Ils
ne cessent de développer depuis un intense dialogue culturel transatlantique, et réalisent
régulièrement des tournées de concerts tant en Europe qu’en Amérique du Nord.
Leur répertoire met l’accent sur les grandes œuvres virtuoses des XIXe et XXe siècles, dons
les sonates d’Enescu, Poulenc ou César Franck… Les deux musiciens, nourris par leur
formation au sein des plus grandes écoles autrichiennes, ont à coeur d’aborder également
les classiques viennois et la musique de salon, tout en élégance et légèreté de compositeurs
comme Fritz Kreisler.
En 2021, ils enregistrent un premier disque consacré au genre de la fantaisie et à cette
incroyable liberté entre rêve et passions qu’il a pu offrir aux compositeurs, de Schumann à
Messiaen, en passant par Schoenberg et une commande originale à la compositrice francoarménienne Eugénie Alécian.

www.jeansamuelbez.com

www.jeanluctherrien.com

youtube (Sonate de Poulenc) : https://youtu.be/u8UuVAB6JdM

RÉSERVATION CLICKER ICI

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑